Quelle que soit la taille de l’entreprise, chaque salarié doit bénéficier d’un entretien professionnel tous les 2 ans. Contrairement à l’entretien annuel d’évaluation, qui est non obligatoire, l’entretien professionnel est une obligation de l’employeur vis-à-vis de son collaborateur.

Quels sont les modalités de mise en œuvre et le contenu de l’entretien professionnel ?

Les points obligatoirement abordés au cours de l’entretien professionnel concernent :

  • l’évolution professionnelle du salarié
  • les questions relatives au suivi des actions de formation
  • l’évaluation de son employabilité
  • la réflexion sur l’avenir du salarié, le poste occupé et son projet professionnel

Quels risques encourt l’employeur qui ne satisfait pas à l’obligation d’entretien prévue par la loi ?

Sous réserve de l’appréciation des juges, l’absence d’entretien professionnel pourrait être constitutive d’une faute pour l’employeur dans le cadre de l’exécution d’un contrat de travail.
Par ailleurs, lorsqu’au cours des six dernières années le salarié n’a pas bénéficié des entretiens prévus et d’au moins une action de formation non obligatoire, l’employeur doit abonder le compte personnel de formation d’un montant de 3 000€ pour un salarié à temps complet ou à temps partiel.

L’entretien professionnel constitue une vue sur le parcours professionnel de votre collaborateur. Il permettra ainsi d’identifier les besoins et attentes en formation, pour assurer sa mise à niveau et son employabilité.

💡 : Des modèles de document pour l’entretien professionnel sont disponibles auprès de votre OPCO.

Et si vous transformiez cette obligation en véritable opportunité pour votre entreprise ?